L'Atelier du Chanteur : Page d'Accueil (Home Page) Operabase: Page d'Accueil (Home Page)

Écoutes de Spectacles

2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
**** Chansons de brigands et romances d'autrefois C Paris Opéra Comique 30/01/2009

 
Vincent Dumestre (dm)
Claire Lefilliâtre, soprano
Serge Goubioud, ténor
Arnaud Marzorati, basse

D'une écoute agréable et facile, ce concert témoigne de la variété du programme offert par l'Opéra Comique autour du Fra Diavolo d'Auber.

Tout au long de l’Ancien Régime, brigands et soldats ont inspiré un large répertoire de chansons et de romances toujours très populaires au XIXe siècle. Sur un rythme de marche ou sur le ton d’une complainte, archaïques ou raffinées, ces chansons ancestrales traduisent les sentiments simples de l'homme soumis à un destin particulièrement pesant.

Malgré la diction moins compréhensible de Claire Lefilliâtre, les trois chanteurs présentent un joli travail sur les textes et la langue française. Arnaud Marzorati s'essaie au conte et joue parfois de la diction ancienne du français. Comme lui, Serge Goubioud a une émission très naturelle, qui convient à merveille à ce répertoire. Le Poème Harmonique crée une ambiance populaire et nostalgique, aux rythmes lancinants.

 
 
****½ La conspiration des chansons Paris Opéra Comique 02/02/2009

Vincent Vittoz (ms)
Daniel Isoir (piano)
Arnaud Marzorati, baryton

Tout au long de la semaine, on retrouvait Arnaud Marzorati à l'heure du déjeuner, dans un spectacle conçu par lui-même et mis en scène par Vincent Vittoz. Daniel Isoir, au piano, est aussi l'auteur des arrangements. On y retrouve à l'occasion le Rossini des Péchés de Vieillesse, bouclant ainsi la boucle de ces "Rumeurs" - nom donné à l'Opéra Comique aux concerts donnés autour de chaque oeuvre lyrique de la saison.

En guise de fil conducteur, Arnaud Marzorati joue un mouchard qui a hanté, à l'écoute des confréries plus ou moins politiques qui s'y réunissent, les "cafés chantants", les ancêtres peut-être de ceux que Villiers de l'Isle-Adam fréquente et décrit dans son Tableau de Paris sous la Commune, récemment réédité chez Sao Maï.

Fruit d'un travail approfondi de recherche musicologique d'une part, d'interprétation vocale mais aussi scénique d'autre part, ce spectacle complet va comme un gant à Arnaud Marzorati. Il maîtrise au plus haut point l'art de plier sa voix à ses intentions, sachant varier son timbre sur toute la palette qui va de la voix parlée à la voix lyrique, sachant même émettre en pression des notes tenues pour leur donner cette raideur, exempte de vibrato, qui est plus naturelle et agréable aux oreilles des amateurs de chansons.

Alain Zürcher

 
http://chanteur.net - ©1998-2018 L'Atelier du Chanteur® - Tous droits réservés - CGU - Publicité - Contact