L'Atelier du Chanteur : Page d'Accueil (Home Page) Operabase: Page d'Accueil (Home Page)

Écoutes de Spectacles

2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
*** Carousel Bâle Théâtre 22/12/2016

 
Ansi Verwey (dm)
Alexander Charim (ms)
Pavel B. Jiracek (dr)
Richard Wherlock, Teresa Rotemberg (chg)
Stefan Mayer (d)
Ivan Bazak (c)
Roland Edrich (l)
Julie Jordan  :  Bryony Dwyer
Billy Bigelow  :  Christian Miedl
Carrie Pipperidge  :  Maren Favela
Enoch Snow  :  Nathan Haller
Nettie Fowler  :  Cheryl Studer
Jigger Craigin  :  Andrew Murphy
Mrs. Mullin / Schuldirektor  :  Myriam Schröder
David Bascombe / Erster Sternwart / Enoch Snow Jr. / Der andere Mr. Snow  :  Mario Fuchs
Polizist / Zweiter Sternwart / Dr. Seldon  :  Florian von Manteuffel
Louise  :  Anne Sauvageot


photo © Simon Hallström

Pour les fêtes, le Théâtre de Bâle s'est mis à la comédie musicale ! Un véritable orchestre et des voix non amplifiées se mettent au service d'un classique de Rodgers et Hammersteins, avec la surprise d'une invitée de marque, Cheryl Studer en Nettie Fowler.

Une structure métallique ressemblant à un gazomètre évoque le manège du titre. Le plateau tournant est bien sûr mis à contribution. La scène est souvent nue, et les lumières peinent à créer les atmosphères nécessaires.
Sans qu'il soit possible d'identifier une raison précise, cette production ne fonctionne pas. Question de style, handicapé déjà par la traduction allemande des nombreux dialogues? Question de rythme, malgré les efforts de la chef d'orchestre Ansi Verwey? Les voix sont pourtant correctes, et les chorégraphies intéressantes et bien exécutées. Le jeu et la direction d'acteurs n'appellent pas de critiques particulières, mais le résultat est décousu.
La meilleure trouvaille est le double du "mari idéal" Enoch Snow. L'un chante, tous deux jouent et parlent, en un numéro très réussi. Plus tard, la fille de Billy Bigelow sera aussi doublée par une danseuse, le temps d'un très beau numéro.

L'oeuvre est il est vrai étrange, d'une vraisemblance plus que fragile. L'éternel mauvais garçon Billy Bigelow a droit de revenir sur terre quinze ans après sa mort, le temps d'une journée! Fera-t-il mieux que la première fois? Bof, ce n'est pas convaincant, et la morale de l'histoire est bien désespérante pour un récit américain! C'est d'abord une peinture de milieu et d'époque, dont les personnages seraient crédibles dans un film noir et blanc d'époque, mais le sont plus difficilement sur scène, dans une production moderne.

Côté vocal, Cheryl Studer a toujours de l'abattage dans ce nouveau répertoire. Bryony Dwyer, Enoch Snow et Andrew Murphy chantent très bien. Maren Favela a une émission plus engorgée et naasale. Christian Miedl porte une bonne partie du spectacle sur les épaules. Une production qui devra mûrir au fil de ses reprises.

À voir cette saison au Théâtre de Bâle jusqu'au 5 mai 2017.

Alain Zürcher

 
http://chanteur.net - © 1998-2017 L'Atelier du Chanteur® - Tous droits réservés - CGU - Publicité - Contact