L'Atelier du Chanteur : Page d'Accueil (Home Page) Operabase: Page d'Accueil (Home Page)

Écoutes de Spectacles

2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
***** La forza del destino Bāle Théâtre 23/12/2016

 
Ainars Rubikis (dm)
Sebastian Baumgarten (ms)
Pavel B. Jiracek (dr)
Kinsun Chan (chg)
Barbara Ehnes (d)
Chris Kondek (v)
Marysol del Castillo (c)
Guido Hölzer (l)
Marchese di Calatrava  :  Pavel Kudinov
Leonora di Vargas  :  Elena Stikhina
Don Carlo di Vargas  :  Vladislav Sulimsky
Don Alvaro  :  Paulo Ferreira
Padre Guardiano  :  Evgeny Stavinsky
Fra Melitone  :  Andrew Murphy
Preziosilla  :  Anaļk Morel
Mastro Trabuco  :  Karl-Heinz Brandt
Un Alcade  :  Vivian Zatta
Un Chirurgo  :  Vahan Markaryan
Curra  :  Maren Favela


photo © Sandra Then

C'est un plaisir rare d'entendre une distribution de niveau international dans une salle suffisamment petite pour que l'on en prenne plein les oreilles! L'acoustique du théâtre de Bâle est excellente, comme l'équilibre entre l'orchestre et les voix.

Décor et mise en scène inquiètent d'abord mais convainquent très vite. La direction d'acteurs est très juste et efficace. Sebastian Baumgarten a trouvé un juste équilibre entre ce qu'il appelle l'hystérie des sentiments dans les opéras de Verdi, qui reflète selon lui son époque, et une certaine distanciation, qui caractérise la nôtre. Les scènes religieuses sont par exemple jouées au premier degré, mais avec des accessoires de bimbeloterie bondieusarde dont le kitsch suscite le sourire et suffit à questionner cette pratique et les principes moraux qu'elle incarne.
Le décor est constitué de cubes empilés offrant des parois pour des projections et des passerelles à différents niveaux. Il est aussi efficace qu'incongru. L'auberge du deuxième acte est typiquement américaine, c'est un "ranch" empli de cow-boys!

Elena Stikhina a une belle voix ronde qui semble avoir beaucoup écouté Leontyne Price. Vladislav Sulimsky est un Don Alvaro vaillant et convaincant. Paulo Ferreira est un superbe Don Carlo de grande tenue. Evgeny Stavinsky prête au Padre Guardiano sa belle voix de basse. En Fra Melitone, on retrouve Andrew Murphy, le Jigger de Carousel. Choeur et orchestre sont excellents.

À voir cette saison au Théâtre de Bāle jusqu'au 28 janvier 2017.

Alain Zürcher

 
http://chanteur.net - © 1998-2017 L'Atelier du Chanteur® - Tous droits réservés - CGU - Publicité - Contact