[t ta], [p pa]

Écoute instrumentale

Le but de cet exercice est d'obtenir des consonnes légères et précises, qui modifient le moins possible la cavité buccale et en laissent les parois détendues, afin que la résonance des voyelles s'y épanouisse librement.

[p] ne doit pas être chanté [p(e)] mais [p'], par la seule séparation des lèvres brièvement accolées, sans activité des cordes vocales.
(Ceci vaut pour toutes les consonnes.)

En chantant [pa], passez le plus rapidement possible du [p] au [a], en trouvant instantanément la conformation du résonateur buccal requise par cette voyelle, sans faire entendre de son transitoire.
(Ceci vaut pour toutes les consonnes.)

Toutes les notes sont piquées. L'exécution de cet exercice doit donner une impression de rebondissement, de légèreté et de plénitude : chaque son vocalique doit être plein et connecté, mais chaque consonne (et chaque syllabe) doit être attaquée avec la même détente, sans aucune tension des articulateurs et avec un soutien léger et souple.
Vous pouvez vous aider d'une sensation de "rebond sur le diaphragme" sur chaque syllabe (et non sur chaque consonne seule).

Commencez par pratiquer cet exercice avec les consonnes [p] et [t]. Quand vous arrivez à préserver la détente de votre cavité buccale tout au long de l'exercice, essayez la consonne [k].
Pour vous préparer à exécuter cet exercice avec les consonnes [s] et [f], pratiquez les exercices [fyi], [syi] et [fa],[sa].

Quand vous maîtrisez cet exercice, ajoutez-lui le suivant :

Écoute instrumentale

Vous pouvez ensuite :

http://chanteur.net - © 1998-2017 L'Atelier du Chanteur® - Tous droits réservés - CGU - Publicité - Contact