[fia], [sia]

Écoute instrumentale

(Cet exercice peut être préparé par l'exercice [fa], [sa].)

Cet exercice doit être facile et agréable. Il permet de donner à la voix sa plénitude, sans rien forcer et en gardant la part nécessaire de placement devant.

Les respirations sont des prises d'air rapides, qui doivent vous permettre de reconnecter votre souffle à votre diaphragme, sans affaisser votre posture ni refermer vos résonateurs.

Chantez avec une continuité absolue entre [f] ou [s], [i] et [a].

Le [a] va s'épanouir vers l'arrière, "jusque sur la paroi postérieure du bucco-pharynx", voire "jusque sur le diaphragme", mais tout en restant inscrit dans une ligne qui "va de l'avant", qui "avance".
La mâchoire accompagne souplement le mouvement, en s'ouvrant davantage pour les [a].

Après un peu de pratique, veillez à attaquer [fi] ou [si] avec déjà l'ouverture bucco-pharyngée et le soulèvement détendu du voile du palais requis par le [a] - mais bien sûr avec la bouche moins ouverte devant que pour le [a].

Veillez à ne jamais appuyer le [i] devant. Pensez plutôt que vous l'attaquez devant et que vous l'"aspirez" vers l'arrière.

Quand vous maîtrisez cet exercice, supprimez les prises d'air, tout en gardant la même qualité de résonance pour chaque son - sans laisser la résonance "tomber" ou "décoller" de votre soutien de souffle.

(Cet exercice peut être prolongé par l'exercice [fiao], [siao].)

http://chanteur.net - © 1998-2017 L'Atelier du Chanteur® - Tous droits réservés - CGU - Publicité - Contact