Voix de tête et voix de poitrine

Écoute instrumentale

 : à émettre en mécanisme léger (falsetto).
 : à émettre en mécanisme lourd (voix de poitrine, pleine, "légitime", mixte)...

Cet exercice peut être préparé par les exercices Extension du falsetto vers le grave, Voix mixte (1) et Voix mixte (2).

Cet exercice peut être profitable à diverses hauteurs. Pour savoir où commencer à le pratiquer, inspirez-vous des conseils de l'exercice Voix mixte (1).

Au-delà d'un exercice, il s'agit aussi d'un truc pouvant être utilisé pour améliorer toute attaque :

  1. Dans le haut médium et l'aigu, dans tous les cas où vous craignez de "crier", de chanter trop ouvert, de monter trop haut en voix de poitrine :

  2. Dans le bas médium et le grave, dans tous les cas où vous craignez de "tasser" votre voix, d' "écraser" votre grave :

Un prolongement naturel de cet exercice consiste à enchaîner ses deux phases sur le même souffle :

Écoute instrumentale

 : à émettre en mécanisme léger (falsetto).
 : à émettre en mécanisme lourd (voix de poitrine, pleine, "légitime", mixte)...

Bien que le même signe d'émission en mécanisme lourd soit utilisé pour les trois dernières notes, l'avant-dernière, plus aiguë, est naturellement émise dans une voix plus mixte, dans laquelle intervient un pourcentage plus élevé de mécanisme léger, c'est à dire d'activité crico-thyrïdienne. Cette émission est généralement appelée voix de tête.

Ces exercices peuvent être prolongés par l'exercice Voix de tête et voix de poitrine masculines, ainsi que par les exercices du thème Trille.

http://chanteur.net - © 1998-2017 L'Atelier du Chanteur® - Tous droits réservés - CGU - Publicité - Contact