Voix mixte (1)

Écoute instrumentale

 : à émettre en mécanisme léger (falsetto).
 : à émettre en mécanisme lourd (voix de poitrine, pleine, "légitime", mixte)...

Cet exercice peut être préparé par l'exercice Extension du falsetto vers le grave.

Quoique cet exercice soit d'abord destiné aux hommes, les femmes peuvent aussi le pratiquer pour travailler leur passage en poitrine et la mixture de poitrine.
Alors qu'il ne propose pas d'exercices de "mixture" aux hommes, Miller propose aux femmes des exercices d'inspiration similaire (La Structure du Chant p.149 et suivantes).

Si vous êtes un homme, l'émission vocale en mécanisme lourd correspond tout simplement à votre voix chantée "normale". Si vous n'avez pas encore travaillé la registration, et surtout si votre voix est plutôt "lourde", cette émission sera proche de l'émission en voix de poitrine brute. Après un travail sur la registration, ou spontanément pour certaines voix légères, cette émission sera une voix mixte. C'est précisément le but de cet exercice!

Si vous êtes un homme, commencez l'exercice juste en-dessous de votre second passage. Cela suppose que vous ayiez déjà étendu votre falsetto vers le grave, par exemple grâce à l'exercice Extension du falsetto vers le grave. Cependant, ne cherchez pas à renforcer le timbre des notes les plus graves quand vous les émettez en falsetto.
Montez ensuite sans précipitation par demis-tons.

Si vous êtes une femme, commencez cet exercice une quarte en-dessous de votre second passage, de manière à ce que l'exercice s'étende de part et d'autre de votre passage en poitrine.
Montez et surtout descendez ensuite par demis-tons.

Effectuez l'exercice sur les voyelles de votre choix. Aidez-vous au besoin d'un [TH] initial.

L'exercice tel qu'il est noté ci-dessus vous suggère de commencer à passer en mécanisme lourd au milieu de la descente. Il est en effet beaucoup plus difficile de passer en mécanisme lourd sur la seule dernière note. Une fois exercé à ce petit jeu, vous pouvez cependant placer le passage où bon vous semble!

Le passage du mécanisme léger au mécanisme lourd doit se faire entre deux notes, mais de la manière la plus souple possible. Il doit être préparé, du moins mentalement. Si vous avez étendu la passage à une ou deux notes, dont vous ne savez pas trop si vous les avez émises en mécanisme léger ou en mécanisme lourd, ce n'est pas grave, au contraire : cet exercice vise précisément à développer cette voix mixte et sa souplesse.

Le passage doit se faire sans rien enlever, sans descendre, encore moins tomber.
Continuez à émettre votre voix droit devant vous, en raffermissant un peu le soutien du souffle et en augmentant légèrement la pression sous-glottique, pour mettre en vibration des cordes vocales plus épaisses, accolées sur une portion plus grande de leurs faces internes et opposant donc au souffle une résistance accrue.
L'impression peut être d'appuyer sur l'accélérateur d'une automobile et de patiner un instant, comme pour un démarrage en côte. C'est ce "patinage" qui lie les deux mécanismes. Il faut soigneusement le doser pour "embrayer" immédiatement mais en douceur, sans jamais perdre le contact avec le moteur-souffle - sinon, votre automobile risque de descendre la côte que vous voulez monter!

Ce mouvement poursuivi vers l'avant peut aussi parfois s'imaginer comme une projection vers le fond de la bouche en hauteur (sur ou derrière le voile du palais). Même en imaginant "aller de l'avant", il ne faut rien appuyer vers l'avant.

On ne "ferme" rien non plus vers le haut. Même en descendant dans le grave, on ne doit pas se couper de sa résonance de "tête", des harmoniques les plus aigus de sa voix. Il est profitable d'imaginer une libre montée de la résonance à travers le crâne.

En fait, le mouvement subjectif qui réalise la synthèse des trois directions décrites ci-dessus est celui que j'ai tenté de représenter ci-contre : 

Cet exercice facilitera et améliorera l'émission de vos aigus, particulièrement les attaques sur votre second passage et juste au-dessus.
Lorsque vous attaquerez directement en voix mixte (ou voix de tête au-dessus du second passage), gardez la liberté d'émission, l'ouverture du pharynx et le soulèvement sans tension du voile du palais éprouvés lors de l'attaque en falsetto. (Voir aussi les conseils de l'exercice Voix de tête et voix de poitrine masculines.)

Cet exercice vous aidera aussi à connecter vos graves au reste de votre voix, et améliorera donc l'homogénéité de celle-ci. Vos graves seront plus pleins - et non "écrasés". Vous pourrez en remonter plus facilement - et non vous "installer" dessus en perdant le brillant de votre timbre et en quittant votre ligne de souffle dès la première note grave d'un morceau!

Ces objectifs sont atteints en équilibrant l'action des musculatures crico-thyroïdienne et thyro-aryténoïdienne afin de "mixer" (en une voix mixte, précisément) mécanisme léger et mécanisme lourd tout au long de votre tessiture, et particulièrement dans votre zone de passage.

Cet exercice peut être prolongé par l'exercice Voix mixte (2).

http://chanteur.net - © 1998-2017 L'Atelier du Chanteur® - Tous droits réservés - CGU - Publicité - Contact